Loading...
LETRA

J'ouvre la porte
Et sens ma main sur la poignée
On ne sait jamais
Ce qu'il pourrait t'arriver
Tu sais dehors les hommes tombent
Avec la nuit
J'aimerais te protéger
Quand les chats seront gris
Je t'offrirai le nom
Des rues claires de la ville
T'évitant les coins sombres
Les impasses, les imbéciles
Leurs bras tendus trop vite
Comme des branches noueuses
J'aimerais tant t'éviter
Toute ses promesse creuses

Mais tu feras
Comme bon te semble
Tu verras
Aucune histoire ne te ressemble
Ne m'en veux pas
Si j'en fais plus qu'il n'en faudrait
C'est malgré moi
J'aurai toujours l'âme aux aguets
Et même ensemble
J'aurai toujours le coeur qui tremble

Tu prendras des bateaux
J'attendrai ton retour
Tu feras des voyages
Qui voudrons tourner court

Mais où que tu t'en ailles
Je garderai intact
Ton départ dans mon coeur
Comme le dernier impact

Mon enfant tu prendras
Ta vie à bras le corps
Je passerai la mienne
A veiller sur ton sort
Aujourd'hui tu t'endors
Dans la chambre à côté
Et je prie pour que rien ne vienne nous séparer

Mais tu feras
Comme bon te semble
Tu verras
Aucune histoire ne se ressemble
Ne m'en veux pas
Si j'en fais plus qu'il n'en faudrait
C'est malgré moi
J'aurai toujours l'âme aux aguets
Même ensemble

Mais tu feras
Comme bon te semble
Tu auras
Un peu la vie qui se ressemble
Ne t'en fais pas
Si je ne peux pas dormir en paix
C'est malgré moi
J'aurai toujours l'âme aux aguets
Et même ensemble